Recherches

La Fabrique du lieu s’intéresse à des problématiques variées, issues du champ de l’aménagement: participation des habitants, économie sociale et solidaire, stratégie territoriale, éducation populaire, villes en transition… Dans cette optique, elle s’est formée auprès du bureau de recherches Aménités et au cours d’une formation au CNFPT avec les rédacteurs du livre : « Guide du dialogue territorial ». 

L’objectif de cette formation en continue est de prendre du recul par rapport à notre activité, à « capitaliser les bonnes pratiques » et leur donner un sens dans un mouvement plus global de réflexion sur la gouvernance  et les modes d’action des territoires. Il s’agit également pour la Fabrique du lieu d’avoir du recul sur ce qu’elle propose et d’échanger autour d’un champ disciplinaire en pleine évolution.

Vous trouverez dans cette rubrique plusieurs documents réalisés dans un cadre  universitaire et qui abordent les problématiques exprimées ci-dessus.

La participation : cadre théorique et rôle de l’habitant (Nicolas Tinet)Ce document permet d’introduire de manière très générale ce qu’est la participation (Pourquoi ? Qui? Comment?) et s’intéresse de manière plus précise à la place de l’habitants dans les dispositifs.

La démocratie réelle du mouvement des indignés comme révélateur de nouvelles pratiques démocratiques, dans un contexte d’incertitudes environnementales (Nicolas Tinet et Daphné Vialan). Cette étude s’intéresse à la participation à travers une étude critique de différents évènements / dispositifs observés. Le mouvement des indignés est plus particulièrement étudié dans une deuxième partie.

Quel lien entre Economie Sociale et Solidaire et le territoire ? Le cas de l’association « Au fil de l’eau » (Nicolas Tinet, Leslie Auriac, Louis Frappier, Pauline Roméas)Ce petit dossier s’intéresse au lien entre l’Economie Sociale et Solidaire et le territoire. D’abord, en dessinant les contours de ces deux notions puis en cherchant à comprendre en quoi l’ESS est un outil de développement du territoire, de part son organisation et les ressources qu’elle mobilise. Pour illustrer ce propos, nous avons questionné « Au fil de l’eau », association d’éducation populaire qui oeuvre au développement local en développant ces activités autour de la Marne.