Pailler pour valoriser les déchets verts et enrichir les sols

Posted by on 11/05/2012 in Techniques

Pailler pour valoriser les déchets verts et enrichir les sols

Il suffit d’observer les mécanismes naturels de la nature pour s’apercevoir que le paillage est une évidence. Le sol des sous-bois est couvert de feuilles mortes, de fragments de bois, de coquilles qui sont en décomposition et qui finissent pas nourrir la terre puis les arbres.

Le paillage n’est donc pas innovant mais constitue une piste d’actions pour changer les pratiques de jardinage, d’agriculture et d’espaces verts.

En fonction des ressources du site différents paillages peuvent être appliqués :

  • les déchets de taille (BRF : Bois Raméal Fragmenté),
  • la paille,
  • les feuilles mortes,
  • la tonte de pelouse…

Broyer les déchets végétaux ça permet de :

  • réduire le volume de branches de 6 à 10 fois selon les « essences » ce qui amène de réelles économies de transports,
  • ne plus brûler pour respecter la législation et l’environnement.

Utiliser du paillage et notamment du Bois Raméal Fragmenté ça permet de :

  • valoriser les différents déchets végétaux de taille et d’élagage en paillage en appliquant une couche de 5 à 8 cm sur le sol,
  • limiter l’arrosage et favoriser la rétention de l’eau,
  • limiter le désherbage et le travail du sol en ralentissant la levée des adventices (« mauvaises » herbes),
  • éviter le tassement du sol et donc limiter le bêchage,
  • fertiliser et restructurer le sol qui devient riche et équilibré,
  • abandonner totalement l’apport d’engrais en nourrissant le sol via les micro-organismes favorisés,
  • stocker le CO2 dans le sol pendant une longue période et le libérer progressivement pour servir d’énergie aux micro-organismes du sol qui vont eux-mêmes enrichir le sol et nourrir les plantes.

 

Concrètement :

  • les déchets de taille (BRF : Bois Raméal Fragmenté)  doivent être broyés à l’hiver avec un broyeur mécanique et enfouis à la surface du sol sur 8 à 12 cm d’épaisseur.
  • la paille doit être disposée en surface au printemps/été après avoir bien désherbé.
  • les feuilles mortes sont à récupérer à l’automne quand elles sont tombées au sol et il suffit de les disposer à la surface de la terre sans les enfouir avant l’hiver.
  • la tonte de pelouse doit être séchée au soleil avant d’être mise en place sur 8 à 10 cm d’épaisseur et doit être renouvelée.

 

Que ce soit sur les terres agricoles, dans les massifs fleuris communaux ou dans le potager du particulier, le paillage est une illustration d’un changement de rapport à l’environnement où il faut profiter des ressources proches pour agir localement.

Share This

Share this post with your friends!