Les prairies fleuries

Posted by on 6/11/2012 in Techniques

Les prairies fleuries

Les mélanges de prairies fleuries vendus en jardinerie sont composés de 5 à 7 espèces de fleurs favorables à l’abeille domestique. Or, il existe de nombreux autres pollinisateurs parfois menacés par l’abeille domestique. Ceux-ci (abeilles sauvages, bourdons, papillons, syrphes…) doivent être aussi favorisés par des mélanges de fleurs plus diversifiés (entre 15 et 30) et des espèces plus indigènes (locales).

Si un terrain contient naturellement des espèces intéressantes pour les pollinisateurs (mauve, vipérine, sauge…), il est plus pertinent de le maintenir en prairie permanente. Le sol et sa faune seront épargnés et par une gestion légère (fauche annuelle), cet espace sera fleuri et riche écologiquement.

A l’échelle de grande parcelle agricole, il ne faut pas confondre jachère fleurie et prairie fleurie, qui dans un cas est temporaire et ne permet pas à la biodiversité de réellement s’installer, dans l’autre est durable et favorise un véritable microcosme locale dans le temps.

Sur de plus petits espaces, en ville ou dans les jardins, la mise en place de prairie fleurie temporaire ou permanente permettra à une flore locale de se développer en fonction des attentes de fleurissement (spectaculaire ou plus naturel).

 Les différents types de prairies :

Jachère fleurie :
  • intérêt : mellifère pour la lutte biologique en agriculture
  • mélange de graines d’annuelles à semer sur une terre labourée,
  • floraison spectaculaire, colorée et immédiate,
  • entretien : fauche annuelle et labour
  • durée de vie : une année
  • fleurs non indigènes (cultivars, horticoles voir exotiques) : cosmos, bleuet double…

Prairie fleurie temporaire :

  • intérêt : mellifère pour les pollinisateurs sauvages
  • mélange de graines d’annuelles ou bisannuelles à semer sur une terre labourée ou griffée,
  • floraison spectaculaire, colorée et immédiate,
  • entretien : fauche annuelle,
  • durée de vie : une à deux années puis renouveler l’opération,
  • fleurs indignées (sauvages et locales) : coquelicot, bleuet sauvage …
Prairie fleurie permanente :
  • Intérêt : destinées à la production de fourrage, fauchées ou pâturées par le bétail, elles sont naturellement riches en biodiversité
  • mélange de vivaces à semer sur une terre griffée,
  • floraison plus longue à se mettre en place et plus subtile (par tâches),
  • entretien : fauche annuelle ou pâturage,
  • durée de vie : 5 ans minimum pour que toutes les plantes puissent se développer,
  • fleurs indignées (sauvages et locales) : marguerite, centaurée, knautie des champs…

Les techniques de réalisation et d’entretien :

Réalisation d’une prairie ou jachère fleurie :

  • Effectuer un labour sur 15 à 20 cm de profondeur puis travailler finement la terre (faux-semis) à l’hiver ou au printemps,
  • évacuer les résidus des plantes adventices (« mauvaises » herbes) et les valoriser en paillage ou compost pour un autre secteur,
  • prévoir 3 gr/m2 pour un semis d’automne et 7 gr/m2 pour un semis de printemps,
  • semer entre le 1er et le 30 septembre ou entre le 15 mars et le 30 avril à 1 à 2 cm de profondeur et bien tasser,
  • ne pas ajouter de fumure, ni d’engrais, ni de produits phytosanitaires. Il ne faut pas oublier qu’une prairie préfère un sol pauvre,
  • ne pas arroser, le sol est à ces époques suffisamment humide.
L’entretien :
  • Proscrire la tondeuse qui hache l’herbe ce qui détruit toute vie animale (oeuf, larves et adultes d’insectes)
  • utiliser des outils de fauche : faucheuse à lames rotatives ou alternatives, débrousailleuse à dos, barre de coupe sur motoculteur ou motofaucheuse, rotofil, faux ou faucille à main,
  • modérer la vitesse des engins pour laisser le temps aux insectes de se déplacer,
  • faucher à 10 cm de hauteur minimum pour éviter les nids des pollinisateurs,
  • faucher en plusieurs fois, au moins 2 secteurs pour préserver une source de nourriture, voir laisser une partie sans fauche,
  • laisser les déchets de fauche quelques jours s’assécher sur place, laissant le temps aux insectes de rejoindre l’herbe vivante,
  • exporter ces déchets de fauche pour le valoriser en compost ou paillage ailleurs.
Dates d’entretien optimisée pour la faune :
  • Une première partie entre le 15 et le 20 mai,
  • une seconde partie entre le 15 et le 30 septembre,
  • une dernière partie fauchée que les 2-3ans.
Cette répartition des fauches permet de favoriser la régénération naturelle de la prairie et de préserver leur ressource d’habitat et de nourriture.

Les semences :

Liste des semences de prairie naturelle globalement adaptées au climat océanique dégradé au Nord de la Loire :

  • achillée millefeuille (vivace)
  • agrostide capillaire (vivace)
  • bardane (bisannuelle)
  • bleuet des champs (annuelle)
  • bouillon blanc (bisannuelle)
  • caille-lait jaune (vivace)
  • camomille (vivace)
  • cardamine des prés (annuelle à vivace)
  • cardère sauvage (bisanuelle)
  • cardamine des prés (vivace)
  • carotte sauvage (annuelle ou bisannuelle)
  • centaurée jacée (vivace)
  • chicorée sauvage (vivace)
  • chrysanthème des moissons (annuelle)
  • coquelicot (annuelle)
  • coronille bigarrée (vivace)
  • dactyle aggloméré (annuelle)
  • épilobe à petites fleurs (vivace)
  • fenouil (vivace)
  • fétuque des moutons (vivace)
  • fétuque faux roseau (vivace)
  • fétuque rouge gazonnante (vivace)
  • fleur de coucou (vivace)
  • fromental élevé (vivace)
  • grande mauve (annuelle à vivace)
  • knautie des champs (vivace)
  • leucanthenum vulgare (vivace)
  • linaire commune (vivace)
  • lin usuel (annuelle)
  • lotier corniculé (vivace)
  • marguerite (vivace)
  • mauve alcée (vivace)
  • mauve musquée (vivace)
  • mélilot blanc (annuelle)
  • millepertuis (vivace)
  • minette (annuelle)
  • moutarde blanche (annuelle)
  • onagre bisannuelle (bisannuelle)
  • ortie (annuelle à vivace)
  • pâquerette (vivace)
  • phacélie (annuelle)
  • primevère officinale (vivace)
  • saponaire officinale (vivace)
  • sarrasin (annuelle)
  • scabieuse des champs (vivace)
  • silène blanche (annuelle à vivace)
  • tanaisie (annuelle)
  • trèfle blanc (annuelle à vivace)
  • trèfle des prés (annuelle à vivace)
  • vesce cracca (vivace)
  • vipérine (vivace)

Fournisseurs :

http://www.laissonspousser.com/

http://www.jardinsdenoe.org/

http://www.novaflore.com/l-entreprise-133.php

http://www.semencesdupuy.com/

 

NB : remerciements à Eléna et Olivier pour leurs précieux savoirs.

 

Share This

Share this post with your friends!