Les outils de la participation

Posted by on 15/02/2013 in Participation

Les outils de la participation

La démocratie participative s’installe peu à peu dans les processus d’aménagement du territoire. Cela implique de capter l’attention des habitants de savoir la captiver pour ne pas créer de déception ni sur les résultats obtenus, ni sur le rôle attribué aux habitants. Au-delà du sujet en lui même, c’est de la forme employée dont va dépendre la réussite de la démarche de participation.

 

Pour permettre l’implication des habitants, différents outils participatifs sont à mettre en place.

Il s’agit d’instaurer un premier état pour favoriser la mise en place d’un second état indispensable à la réussite du dispositif, pour cela il faut permettre :

  • le passage de la concentration à la stimulation,
  • le passage du corporel à l’émotionnel,
  • le passage de l’individu au groupe,
  • le passage de la confiance à la prise de risque,
  • le passage de la détente à la créativité,
  • le passage du connu à l’inconnu.

 

Ces outils font appel à l’ensemble des types d’intelligence pour permettre à chacun de trouver sa place. Alors que notre société valorise principalement l’intelligence des « mots » et de la « logique », ces dispositifs sont ouverts aux intelligences du « corps », de la « nature », de « soi », des « autres », de la « musique » et des « images ».

Voici des exemples d’outils :

L’arbre à palabres

Sur un support ludique, les habitants sont invités à accrocher des cartes avec une pince à linge après avoir inscrit leur pensée du moment.

La cabine à souhaits 

Dans un isoloir, des débuts de phrases interrogent sur le projet et permettent à chacun d’inscrire leurs réactions.

La maquette utopique

Sur un fond cartographique, les habitants sont invités à déposer des modules pour concevoir l’aménagement idéal.

La photo-langage

A partir de photographies, les participants sont invités à exprimer ce qu’elles évoquent pour eux.

Le storytelling

A partir d’un spectacle, le public est invité à réagir sur la question de fond.

7+7=7

Chacun écrit 7 mots exprimant le sujet, puis par deux, cette liste doit être combinée, puis par 4.

La pluie d’idées 

Il s’agit, tout d’abord, d’exprimer toutes les idées relatives au sujet en quantité maximale, sans aucune censure et en favorisant l’inspiration mutuelle. Puis de trier ces idées par thèmes et par ordre hiérarchique.

L’arbre des solutions

A partir des idées exprimées précédemment, celles-ci sont inscrites sur une arborescences partant de la question initiale en descendant vers les grandes solutions puis les solutions opérationnelles.

Metaplan

A partir des idées organisées en arborescence et affichées au mur, les participants sont invités à voter en collant des gommettes, en dessinant des logos pour traduire les accords et désaccords et en numérotant les priorités.

Café du monde

Une table recouverte d’une nappe en papier correspond à un thème inscrit sur cette nappe. Un rapporteur par table est désigné. Tous les autres participants tournent sur les différentes tables. Les idées et dessins sont inscrits sur la nappe tout en profitant des collations mises à disposition.

Forum ouvert

Un sujet est attribué par atelier avec un rapporteur en charge de rédiger le compte-rendu sur une trame pré-établie. Les participants sont libres de sortir et de rejoindre un autre atelier à tout moment. La restitution des compte-rendus est collective.

 

D’autres outils sont à découvrir sur ces sites :

www.comedie.org

http://ifree.asso.fr

 

 

Share This

Share this post with your friends!