Aménager le paysage pour permettre à la biodiversité de servir l’agriculture

Posted by on 6/01/2012 in Paysage

Aménager le paysage pour permettre à la biodiversité de servir l’agriculture

En quoi la biodiversité peut servir l’agriculture ?

Les pollinisateurs, les prédateurs et tous ceux qui participent à la qualité des sols et de l’eau… concourent à de meilleurs rendements, de meilleures productions, à la fertilité des sols, aux contrôles des ravageurs et à la pollinisation.

Liste des services écosystémiques :

  • stabilité structurale du sol,
  • disponibilité en eau pour la production,
  • fertilité des sols,
  • régulation du micro-climat,
  • pollinisation,
  • contrôle des bioagresseurs,
  • contrôle des invasions biologiques,
  • santé des animaux domestiques,
  • qualité de la production végétale,
  • qualité de la production animale,
  • disponibilité en eau pour les usages liés à l’homme,
  • purification de l’eau,
  • régulation du climat global,
  • mitigation des incendies,
  • conservation de la diversité ordinaire et patrimoniale,
  • valeur esthétique, touristique et spirituelle.

L’amélioration des services dits écosystémiques repose  sur  :

  • désintensification de systèmes de culture,
  • diminution des pesticides,
  • fertilisation minérale,
  • instauration  de rotations,
  • diversité d’espèces et de variétés cultivées,
  • aménagement de paysages plus variés.

 

Quel rôle ont les paysagistes ?

Les paysagistes peuvent intervenir sur l’aménagement de paysages plus variés. Ils peuvent proposer des plans d’aménagement prenant en compte les enjeux écosystémiques, les spécificités du territoire géomorphologique et paysager et les contraintes d’exploitation agricole.

En fonction des paysages, de nombreux aménagements sont possibles pour favoriser la présence de cette biodiversité auxiliaire.

Il s’agit de lui offrir une matrice écologique composée de tâches et de corridors où les espèces pourront trouver nourriture, repos, lieux de reproduction, …

En voici quelques exemples d’éléments de paysage – supports de biodiversité :

  • prairies,
  • haies,
  • arbres isolés,
  • mares,
  • bandes enherbées,
  • jachères,
  • bosquets…

Le rôle de l’architecte-paysagiste, c’est d’identifier ces éléments de paysage en fonction du contexte géo-culturel et de définir l’implantation de ces éléments pour définir la matrice écologique tout en dessinant un nouveau paysage.

 

Share This

Share this post with your friends!